Drop Your Banana !!!

I was not even 4 months old when my mother took my older brother, my older sister and me to live in Ivory Coast, Africa. My mother, this wild olive-skin beauty with dark hair and light blue eyes, had peculiar reasons to emigrate on the African soil. One of them was to live and pursue her childhood dream (having an army of kids and animals all living in perfect harmony on her African farm) but also to empirically understand the teachings of Jane Goodall and Dian Fossey (renowned primatologists) who had fed her teenage’s thirst for adventure. J’avais à peine 4 mois quand ma mère nous a emmenés avec mon grand frère et ma grande soeur vivre en Cote D’Ivoire, Afrique. Ma mère, cette américaine d’une splendeur indomptable arborant une peau mate, des cheveux noirs et des yeux bleu ciel, avait des raisons particulières pour émigrer dans une petite bourgade en terre africaine. Une d’elles était de vivre son rêve d’enfant (à savoir une flopée de marmots et d’animaux vivant en parfaite harmonie dans sa maison) mais également de mieux comprendre les enseignements de Jane Goodall et Dian Fossey (primatologues de grande renommée) qui avaient bercé ses lectures d’adolescente assoiffée d’évasion.

.

Throughout my life, my mother has offered me a buffet of precious teachings that I modified and adapted according to my personality. The intellectual meals she would serve us could and should be seasoned to our taste and individual needs. Tout au cour de ma vie, ma mère m’a offert un buffet de précieux enseignements que j’ai modifié et adapté à ma guise. Les plats intellectuels qu’elle nous servait pouvaient et devaient donc être assaisonnés de notre propre individualité.

.

Here is one of her teachings that I have spiced up with my own experiences. Voici un de ces enseignements involontaires que j’ai donc adapté à ma sauce:

So let me ask you: Do you know how to catch a chimpanzee without hurting it? It is pointless to run, climb trees, use heavy artillery or to benefit from our scientific advancements. It’s simple; all you need is a small box with a hole in it and a banana. Petite question: Savez-vous comment attraper un chimpanzé sans le blesser? Inutile de courir, de grimper aux arbres, d’utiliser une artillerie lourde ou de jouer des avancées technologiques. C’est très simple: il vous suffit d’une boite avec un petit trou et d’une banane.

.

Place the banana inside the box and wait. Chimps are extremely ingenious creatures who can improvise pragmatic behaviors according to the situation. They need only a few seconds before understanding that they will have to put their arm through the tiny hole in order to reach the banana. However, once the fruit is held, their fist becomes too large to exist from the hole. Nothing prevents them from freeing themselves but their own stubborn resolve to get the banana out of the box. Now, all one needs to do is to slowly walk to the box and catch the self-condemned primate. Mettre la banane dans cette boite et attendre. Les chimpanzés étant de très ingénieuses créatures et sachant modeler leur savoir vont très vite s’approcher de la boite. Il ne leur faudra que quelques secondes pour trouver le moyen de passer leur main par le petit trou et attraper la banane. Hélas, une fois la banane en main, le poing devient alors trop large pour pouvoir sortir par le même trou. Rien ne les retiens si ce n’est leur avidité et leur résignation à sortir cette banane de la boite. Il ne vous reste plus qu’à vous approchez en marchant, et attraper le primate qui pense être condamné.

.

When talking to my friends and to people I meet along the road, we often come to a conversation that saddens me: Freedom. En parlant avec mes amis et avec les gens rencontrés sur la route, il y a un thème récurrent qui me chagrine toujours: la liberté.

.

Many admire my freedom and the way I live my life, many would love to live this way and many complain about their daily routine. So I tell them this story and insist that I dropped a lot of bananas to be where I am today. Nothing stops us from living fully but ourselves, and unawarely most of the time. We are the masters of self-limitations. Beaucoup envient ma liberté et mes choix de vie, beaucoup aimeraient vivre de cette manière et beaucoup se lamentent sur leur quotidien. Alors je leur raconte cette petite histoire et leur dis que j’ai personnellement lâché plusieurs bananes pour arriver où j’en suis. Rien ne nous retient si ce n’est nous-mêmes, et aveuglement bien souvent.

.

So I am inviting you to truly think over what is Your banana, and drop it. Alors je vous invite à penser à ce qu’est votre banane et lâchez-la.

.

Because, once you have dropped your banana and you freed yourself from yourself, you will be surprised to see that there are tons of other bananas around waiting for you to embrace them. Car une fois que vous avez lâché votre banane et que vous vous êtes libéré de votre propre emprisonnement, vous allez être surpris de voir qu’il y a d’autres bananes plus facilement accessibles et qui n’attendent que vous pour aller les cueillir.

.

Alas, not much can be done for those unaware that they are holding a banana. Hélas, nous ne pouvons pas grand chose pour ceux qui ne savent même pas qu’ils tiennent une banane.

.

.


Like our BLOG…Spread the word

.

.

.

.

.

.

.

.

 

Leave A Comment

You must be logged in to post a comment.

Contact

info@korakor.org